• Matifa Akin

LE POUVOIR DE LA DOUBLE CULTURE

Jusqu'à récemment je mesurais peu à quel point la double culture était un vecteur puissant de création. J’ai souvent eu la sensation d’errer entre deux mondes sans trouver ma place, ni savoir que faire de cette double identité. Puis j’ai réalisé que j’étais détentrice de ce super pouvoir lorsque je me suis mise sérieusement à écrire. D’origine Guinéenne, née et grandie en France, j’ai toujours eu une partie de moi ancrée dans mes racines, ma mère, mes tantes, même s’il y a eu des moments où je voulais m’en éloigner, sont une grosse source d’inspiration pour certains de mes écrits. Lorsque j’imagine des scènes de famille ou des discussions de mère à fille un peu décalées, ce sont elles que je visualise et entends. De même pour des scènes de village, ce sont mes grand-mères que je vois dans leur concession, je me remémore les vacances et les aventures d’antan. ⠀

Et de l’autre côté, il y a l’Occident, la France, Paris. C’est une ville que j’aime plus que tout, la majorité de mes souvenirs d’enfance et d’adolescence s’y trouvent, c’est pourquoi elle est très présente dans mes textes. Je suis la fille qui ira manger un bon lafidi (plat typique de Guinée) chez sa maman, et filera juste après voir une expo au musée des arts décoratifs. La double culture offre tant à raconter, je suis heureuse d’être enfin allée à sa rencontre. Si c’est le cas, comment vivez-vous cette double culture ?Partagez vos expériences, bonne semaine 💫




 

©2020 by MATIFA AKIN. Proudly created with Wix.com